Crise du Covid ou pas, le football camerounais connait de nombreuses crises internes et institutionnelles qui s’éternisent. Le niveau de la sélection nationale n’est plus le même, sans compter l’amenuisement de l’engouement des supporters des Lions Indomptables.

L’équipe nationale du Cameroun, référence incontournable du football africain a perdu en prestige même si nous restons redoutables et surtout « INDOMPTABLES ». Luis Gonçalves, le sélectionneur Mozambicain le soulignait bien auprès de CAF Online : «  Le Cameroun est de loin supérieur aux Mambas » , lui dont l’effectif débutera sa double confrontation avec les Lions, ce jeudi 12 Novembre à 17h au Stade de la Réunification de Douala.

En effet, le pays hôte de la CAN 2022 et quintuple vainqueur, bien qu’étant loin de son lustre d’antan aborde une rencontre qui semble prenable sur le papier du fait de son statut, mais qui est en réalité un réel test pour Toni Conceiçao et ses hommes. Ce dernier, lors de sa dernière conférence de presse a décidé d’être compréhensif avec les joueurs ayant décliné l’appel de la sélection tel Allan Nyom ou autres Nicolas Nkoulou : « Je crois qu’il faut respecter la décision des joueurs qui ont décliné de figurer dans la liste 24» a-t-il déclaré, bien qu’ exhortant ceux-ci à servir la nation par leur talent.

Pour ce qui est du rectangle vert, les Lions feront face à une solide équipe du Mozambique  « Venu gagner les deux matchs qui suivent » selon le patron des Mambas. Il est à noter que cette formation reste invaincue lors de ces qualifications comptant pour les éliminatoires de la CAN 2022 au Cameroun, même si leur défaite en amicale face à l’Angola (0-3) laisse une faille à exploiter pour les camarades de Zambo Anguissa (Fulham FC – Premier League, Angleterre) . Luis Gonçalves aura également eu à faire face aux absences en période de pandémie et s’est vu rappeler des anciens joueurs notamment Simão Marthe Junior ( Vegalta Sendai – J-League 1, Japon).

Nous espérons des joueurs de la tanière, une bien meilleure prestation que celle livrée face aux Samouraïs du Japon se terminant sur un triste 0-0, avec une possession stérile illustrée par 1 seul tir cadré sur l’ensemble des 90 minutes. Rappelons tout de même que le résultat reste à nuancer car il s’agissait du premier match de l’ère Conceiçao, qui a apporté du sang neuf à la tanière (Serge Tabekou, Samuel Oum Gouet, Harold Moudiki, Simon Omossola, etc…). Ceux-ci s’intallent aux côtés des cadres, qui voient le retour d’Aboubakar Vincent, Cliton Njie en sélection.
L’ expérience, motif d’espoir qui nous fait penser que la sélection du Cameroun possède les armes nécessaires pour remporter la double confrontation qui l’opposera aux Mambas, le 12 et 16 Novembre prochain. Bien que cette génération possède de bonnes potentialités, saura-t-elle participer à la renaissance des Lions Indomptables sur la scène mondiale ou sera-t-elle une génération de transition vers de nouveaux sommets ?
Le sélectionneur saura-t-il trouver l’ossature d’une équipe triomphante pour la Coupe d’Afrique des Nations 2022 ? Début de réponse le 12 Novembre prochain à 17h.

Christian Robert Sossoh.

197

By GL237

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *