Les Lions Indomptables A’ entrent dans le CHAN de la meilleure des manières. 

Le Cameroun a assuré la victoire un but à zéro lors du match d’ouverture du Championnat d’Afrique des Nations à Yaoundé cet après-midi contre le Zimbabwé. Le principal artisan de cette victoire est Salomon Banga Bidjeme sur une reprise acrobatique à la 72e minute. Les joueurs du coach Ntoungou assurent un succès plutôt mérité malgré un match hermétique. De nombreux points sont à tirer de ce résultat.

LES POINTS POSITIFS…

La solidité défensive

C’est certainement la principale satisfaction de cette rencontre, même si l’équipe Zimbabwéenne s’est montrée peu entreprenante offensivement. Les warriors étaient clairement venus jouer le match nul. La Défense camerounaise s’est toutefois montrée impériale sur plus d’une action, avec en prime le but d’un des deux défenseurs centraux. La complémentarité de l’axe centrale du coton sport était tout simplement impressionnante. Que dire de l’assurance de Ashu Kerrido qui a su répondre présent chaque fois qu’il a été sollicité.

L’esprit conquérant

Les lions se sont montrés très entreprenants. Menés en première période par le capitaine Jacques zoua, les lions ont eu plusieurs offensives avec malheureusement très  peu de réussites. Le portier Zimbabwéen a dû se montrer décisif sur les multiples assauts des lions.

LES POINTS NÉGATIFS…

La maladresse devant les buts
On l’a dit plus haut le Cameroun a beaucoup tenté. Hélas le pourcentage de frappes cadrées ne dépassent pas les 20%. À en croire les faits de jeu, consigne du coach était claire: se porter vers l’avant et tenter au maximum. Toutefois la précision et le réalisme n’ont pas été au rendez-vous. Les lions A’ qui ont dominé cette rencontre de bout en bout aurait pu remporté ce match par un score plus conséquent.

Quelques déchets techniques

Une multitude de passes ratées, de mauvais choix, des prises de balle manquées, la majorité des frappes non cadrées… Les Camerounais ont montré un niveau technique en deçà de la moyenne lors de cette rencontre. Des erreurs qui pourraient se payer cher contre des équipes plus aguerries comme le Mali ou le Burkina Faso. Les lions devront se montrer plus appliqués lors des prochaines sorties.

 

Romuald Eteki Eteki, Consultant Parlons Foot 237.

536

By RK14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *