Entre le dossier FECAFOOT/LFPC, le dossier de la CAN Total Energies 2021 et les multiples grèves des clubs professionnels, le Pr. Narcisse MOUELLE KOMBI vit sans aucun doute les heures les plus compliquées de son mandat en matière de gestion du football camerounais.

La crise FECAFOOT/LFPC

Le TAS rendra son verdict sur la dissolution ou non de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun au plus tard le 31 juillet 2021. En cas de réhabilitation de la Ligue, cette sentence pourrait susciter des interrogations sur l’identité véritable du destinataire des subventions de l’Etat dédiées à l’organisation des championnats professionnels.

Le Ministre Mouelle Kombi lors de la réunion de conciliation entre la FECAFOOT et la LFPC.
Le Ministre lors de la réunion de conciliation entre la FECAFOOT et la LFPC.

Les préparatifs de la CAN Total Energies 2021

Également Président du COCAN (Comité local d’Organisation de la CAN 2021), le Pr. Narcisse MOUELLE KOMBI a la lourde mission de veiller à la parfaite organisation de la cérémonie de tirage au sort des phases de groupe de la compétition, qui se déroulera au Palais des Congrès le 15 août prochain. Il doit également s’assurer que les travaux du stade Paul Biya d’Olembe, principale attraction de la prochaine CAN 2021, avancent dans les délais prescrits. Il ne cesse de multiplier à cet effet les descentes sur le terrain aux côtés de Magil Construction, l’entreprise canadienne adjudicatrice du marché, pour évaluer l’évolution du chantier.

Mouelle Kombi lors de la visite d'inspection du palais des congrès aux côtés des émissaires de la CAF.
La visite d’inspection du palais des congrès aux côtés des émissaires de la CAF.

Le championnat local à l’arrêt

Malgré son conseil avisé à l’endroit du Président par intérim de la FECAFOOT de trouver des stratégies propres à la fédération pour générer des revenus, le clubs professionnels s’accrochent une nouvelle fois à la subvention de l’Etat malgré le déblocage le 1er juin dernier de la somme de 200 millions pour l’achèvement du championnat. Une situation qui pourrait mettre en péril la participation des clubs camerounais aux compétitions Africaines et qui expose le Cameroun à une sanction de la CAF qui a fixé le délai de soumission des noms des clubs qualifiés au plus tard le 8 août prochain.

Malgré l’humiliation reçue de plein fouet à travers le courrier signé conjointement par la FIFA et CAF, le Pr. Narcisse MOUELLE conserve une attitude républicaine et met tout en oeuvre pour que le Cameroun soit prêt le jour dit.

1286

By RK14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *