Arrivé libre l’été dernier en provenance de Chambly Oise, Oumar Gonzalez n’aura pas tardé à s’imposer comme le taulier de la défense de l’AC Ajaccio. Il n’a pas mis long pour démonter qu’il allait être un élément majeur de l’effectif corse. Avec six matchs joués sur sept possibles en Ligue 2 ( tous comme titulaire) le défenseur camerounais s’installe déjà comme la référence dans l’axe de la défense.

DIMINUÉ PAR UNE BLESSURE

L’ex défenseur central de Chambly formé au FC Metz a vu sa progression freinée par une blessure qu’il traînait pendant quatre ans. Durant le confinement en 2020, Oumar Gonzalez a finalement décidé de se faire opérer de la fracture de la partie inférieure de l’omoplate droite avec laquelle il jouait depuis… quatre ans. Il a d’ailleurs expliqué son vécu au micro de LEPARISIEN.

J’avais beaucoup de gêne pendant les matchs. Des fois, je n’arrivais pas à dormir, j’étais obligé de prendre des anti-inflammatoires. Cela me tirait le samedi, et ça passait le dimanche. J’ai même joué quelques matchs sous anti-inflammatoires. J’étais entre 60 et 70% de mes possibilités.

Remis de cette opération, il va participer à 19 rencontres la saison dernière mais va malheureusement sombrer avec Chambly qui sera relégué en National.

Oumar Gonzalez à Chambly.
Oumar Gonzalez avec Chambly.

Ambitieux et soucieux de reprendre son développement, il fait le choix de ne pas prolonger avec Chambly et signe libre avec Ajaccio pour deux saisons plus une en option. Et le peu qu’on puisse dire c’est que tout se passe bien actuellement pour Oumar Gonzalez et Ajaccio qui occupent la deuxième place du classement à deux points du leader toulousain après sept journées.

BUTEUR, DUR SUR L’HOMME MAIS CORRECT

Oumar Gonzalez s’est très rapidement acclimaté à la rigueur de son équipe et son engagement souvent jugé rugueux car le défenseur de 23 ans n’est pas du style à finir le match avec le short propre. Avec 6 duels gagnés par match en moyenne et 3,3 dégagements, il se fait respecter dans les trente derniers mètres d’Ajaccio sans commettre de fautes (0,5 fautes par match).

Bon dans l’engagement, l’international camerounais U-23 l’est également offensivement. Dans sa surface ou la surface adverse il démontre sa puissance notamment sur ses trois buts inscrits cette saison dont celui de la victoire mardi contre le Paris FC.

Oumar Gonzalez s’affirme comme un défenseur moderne, capable de relancer proprement vers ses milieux de terrain. Il pourrait bien s’installer durablement au sein de la défense corse et pourquoi pas aller chercher une montée en Ligue 1.

 

Raphaël Manyaka

1259

By RK14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *