La lionne indomptable Ejangue Siliki au micro de Parlons Foot 237, est revenue sur son court passage au FC Ebolowa et affiche ses nouvelles ambitions avec Pomigliano Calcio Femminile, club italien de Serie A. 

PF237: Comment le contact s’est créé entre Ebolowa FC et vous ? Aviez-vous des préjugés sur le championnat féminin avant de déposer vos valises au sein du club ?

Non je n’ai pas eu de préjugés sur le championnat féminin camerounais car avant d’être cette joueuse que je suis devenue aujourd’hui, je suis passée par ce même championnat et beaucoup de mes soeurs aussi qui pratiquent le même métier que moi. J’ai aimé le projet FC Ebolowa. C’est la raison pour laquelle j’ai déposé ma valise dans ce club que je remercie beaucoup d’ailleurs.

PF237: Au terme de la saison 2021, FC Ebolowa a terminé à la 5e place de la Guinness Super League. L’objectif a-t-il été atteint sur le plan collectif et individuel ?

Je dirais que collectivement l’objectif a été pleinement atteint vu que dans les années antérieures FC Ebolowa n’avait jamais terminé 5e au classement. Individuellement je suis très fière de mes collègues parce que tout ce qu’on s’était promis a vu le jour grâce à la prière, la foi, le travail, la détermination, la motivation, l’engagement, la solidarité et le vivre ensemble.

PF237: Quelles ont été vos impressions sur le niveau global de la Guinness Super League ? Et quels sont selon vous les points sur lesquels la LFFC devrait travailler pour rendre le football féminin plus attractif ?

Je tire un grand coup de chapeau à la Ligue de Football Féminin du Cameroun, à la FECAFOOT, à ce grand sponsor Guinness Cameroon qui a redonné un grand goût aux femmes sans oublier les journalistes et toutes ces personnes qui oeuvrent pour la bonne marche de ce championnat. Le football féminin aura un vrai plus avec la nouvelle ligue des champions africaine.

PF237: Le 11 août dernier, vous vous êtes officiellement engagée avec Pomigliano Calcio Femminile. Quelles sont vos ambitions avec le club italien ?

Je souhaite apporter mon expérience à cette équipe pour qu’elle se maintienne en Série A et continuer à avoir l’humilité d’apprendre car nul n’a le monopole du savoir.

PF237: Comment avez-vous vécu la non qualification pour les Jeux Olympiques Tokyo 2020 ?

J’étais très déçue par notre non qualification. en tant que sportives, ça nous aurait fait du bien de participer pour une deuxième fois aux Jeux Olympiques. Malheureusement le football a ses réalités que nous devons respecter.

1476

By FN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *