André Onana a pu retrouver les terrains en novembre après neuf mois de suspension suite à un contrôle positif. Dernièrement, le gardien camerounais, sélectionné pour la CAN, s’est livré dans une interview pour The Guardian. Il y raconte son erreur, et son quotidien, mais aussi, une histoire qui l’a marqué lors d’un contrôle routier en Belgique. « C’est incroyable comme 40 milligrammes peuvent détruire une carrière. » a-t-il déclaré.

André Onana actuellement en stage de préparation de la CAN 2021 avec le Cameroun.
André Onana actuellement en stage de préparation de la CAN 2021 avec le Cameroun.

Son histoire intervient alors qu’André Onana aborde la partie sur son image, grandement affectée par cette affaire.

C’est aussi la façon dont tu es perçue qui est difficile à accepter, témoigne le gardien. C’est du « dopage », donc tu es « accro à la drogue ». Comment est-ce que tu expliques à tes parents que tu es positif alors que tu n’as jamais bu ou fumé. Comment on se débarrasse de cette étiquette ? Une fois la police m’a arrêté en Belgique. Ils ont demandé mes papiers, et quand ils ont vu ma carte d’identité, l’un d’entre eux m’a reconnu et m’a dit « Monsieur Onana, descendez du véhicule ». Ils ont vérifié toute la voiture dans le moindre détail. Et il y en a un qui dit « Ce mec prend des tonnes de drogues ». Ça m’a fait mal. J’en rigole maintenant mais si ce n’étaient pas des policiers, je me serai battu. »

Raphaël Manyaka 

5547

By RK14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *