En match d’ouverture de sa Coupe d’Afrique des Nations, le Cameroun a renversé le Burkina Faso grâce à un doublé de Vincent Aboubakar (2-1). Les Lions Indomptables rentrent parfaitement dans la compétition.

Devant une foule fanatique progressivement montée en température tout au long de la journée, avec en point d’orgue une cérémonie d’ouverture dansante et rythmée, lancée par le rugissement d’un lion, les Indomptables ont mordu dans la compétition.

 

Le début de match était marqué par la grossière faute au bout de quelques secondes du Burkinabé Steeve Yago (1e) qui ne passait pas loin du rouge.

Gustave Sangare, buteur du Burkina Faso contre les Lions Indomptables du Cameroun.
Gustave Sangare, buteur du Burkina Faso contre les Lions Indomptables du Cameroun.

Surpris d’entrée par les Étalons du nouveau Burkina (24e), et le premier buteur de la compétition, Gustavo Sangaré, auteur de son premier but sous les couleurs de son pays, lors de sa 8e apparition avec la tunique du Burkina. Malgré cette ouverture du score, la défense des Étalons affichait une certaine nervosité dont a profité Vincent Aboubakar pour inscrire un doublé grâce à deux penalties coup sur coup avant la pause(40e, 45e+3).

 

LE CAMEROUN JOUE À SE FAIRE PEUR

 

En seconde période, les coéquipiers de Zambo Anguissa levaient clairement le pied et se faisaient peur. Les Burkinabès, emmenés par un Bertrand Traoré remuant, se procuraient plusieurs occasions, mais cette fois-ci, le portier de l’Ajax Amsterdam veillait (47e, 55e). Et conscient que son équipe se mettait en grand danger, Toni Conceicao décidait d’apporter du sang neuf, avec les entrées des anciens de Ligue 1 Clinton Njie et Choupo-Moting pour tenter de faire le break.

Malheureusement pour les Lions Indomptables, Vincent Aboubakar, double buteur, s’est vu refuser un but (59e) pour une position de hors-jeu de son coéquipier Moumi Ngamaleu, qu’il avait lui-même servi sur l’action en question (57e), un peu trop tardivement visiblement. L’ancien joueur de Coton de Garoua à aussi commis une faute de goût, en oubliant de servir Choupo-Moting, seul face au but (77e), et connu du déchet technique dans ses tentatives face au but (77e, 83e).

 

Le capitaine a néanmoins remis son équipe dans le droit chemin en première période, et c’est tout ce qui comptera aux yeux du Cameroun, qui n’avait pas le droit de se manquer en ouverture de la compétition qu’il organise. Les Lions Indomptables, qui défieront l’Éthiopie jeudi, dans le même stade d’Olembé, lancent idéalement leur parcours dans cette 33e CAN.

Raphaël Manyaka 

1529

By RK14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *