En marge de la coupe du monde FIFA Qatar 2022, une rencontre entre les acteurs de la société civile camerounaise et des investisseurs étrangers s’est tenue à Doha dans le but de promouvoir la destination Cameroun. Interrogée à ce sujet par notre rédaction, l’Honorable Nourane Foster qui a pris part à cet événement, nous a livré le premier bilan de l’initiative engagée par l’Agence de Promotion des Investissements au Cameroun (API).

Quels sont les secteurs d’activité qui ont été présentés aux potentiels investisseurs étrangers ?

Bonjour. La rencontre s’est faite au Four Season Hotel à Doha effectivement avec la Diaspora et plusieurs dizaines de potentiels investisseurs. Les secteurs présentés par L’API sont le secteur agricole, minier et logistique.

 

Avec la présence de Samuel Eto’o lors de ces échanges, nous imaginons que le secteur du sport et plus particulièrement celui du football a été évoqué. Sur quoi portaient principalement les propositions d’investissement dans le football camerounais ? (construction d’infrastructures, apport financer, apport technologique…)

Oui effectivement le Président Samuel est très intéressant de par sa renommée internationale.  Beaucoup d’investisseurs le connaissent et lui font confiance. Il n’a pas parlé du sport en particulier mais plutôt des secteurs à fortes valeurs ajoutées pouvant aider les populations de manière directe.  J’ai trouvé ça très intelligent.

 

Qu’est-ce que vos interlocuteurs étrangers ont pensé des différentes propositions que vous leur avez faites ?

Déjà j’aimerai dire qu’il faut mettre cette rencontre réussie à l’actif d’une dame très forte et déterminée que j’admire beaucoup c’est la Directrice de L’API madame MINJA. C’est un exercice qu’elle fait tout le temps dans plusieurs pays. Elle s’est bien préparée avec des clés USB qui regroupent tous les projets et besoins en investissements du Cameroun. En plus de cela, elle a fait imprimer un livre de 200 pages environ qui a pour titre Le GUIDE DE L’INVESTISSEUR AU CAMEROUN. Tout cela dans le but de permettre aux investisseurs de se préparer et de réagir efficacement le moment venu.

 

Quelle sera la suite après ce premier cadre de discussions qui s’est tenu à Doha ? Doit-on s’attendre à d’autres activités de ce type dans les prochains mois ?

Déjà le 07 Décembre, la Directrice organise une rencontre du même type à Dubaï. Je n’y serai pas car les travaux et conclusions m’attendent en urgence à l’Assemblée Nationale.

 

Je vous remercie beaucoup pour le travail que vous faites et je vous encourage à aller de l’avant .

2764

By FN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *