Après une saison 2021 mémorable avec Ofta de Kribi ponctuée par une montée en Elite One, le jeune latéral droit David Ekwe a décidé de franchir un cap dans sa carrière en rejoignant Kairat Almaty au Kazakhstan. Après une saison et un bilan mitigé, l’international Camerounais U-20 se livre à la rédaction de Parlons Foot 237 sur quelques points de son parcours mais surtout sur ses perspectives d’avenir. 

Dans le jardin Ekwe…

Qui est David EKWE ?

David Ekwe est un jeune footballeur de 20 ans aujourd’hui, provenant de la cité balnéaire (Kribi), calme, travailleur, ambitieux.

Quel est ton plus grand rêve de footballeur?

Mon plus grand rêve est de jouer le plus haut niveau et représenter mon pays afin de tout donner pour toujours garder notre nation parmi les meilleures dans le monde car c’est possible aujourd’hui.

Quelle est ton idole dans le football ?

Mon idole dans le football c’est Joâo Cancelo.

Quelles sont tes principales qualités en tant que footballeur ?

Je suis un joueur calme dans le jeu, technique, bon sens de l’anticipation, rapide avec un bon coup de pied.

 

De l’Elite One au Kazakhstan…

Véritable pièce angulaire de la montée historique d’OFTA de Kribi en première division Camerounaise en 2021, comment as-tu vécu cela à seulement 19 ans ?

La montée de Ofta à été une bénédiction de Dieu, le résultat d’un travail acharné de toute une équipe (joueurs, encadreurs techniques et administratifs). Ce moment a été magique pour moi car dès le début de saison j’ai ressenti cette montée et je l’avais dit à mon président.

David Ekwe et l'effectif d'Ofta de Kribi.
David Ekwe et l’effectif d’Ofta de Kribi.

Après ce franc succès au Cameroun, direction Kairat Almaty, en première division au Kazakhstan… Quelles sont tes motivations à l’époque ?

David Ekwe lors de la signature de son contrat avec Kairat Almaty.
David Ekwe lors de la signature de son contrat avec Kairat Almaty.

Mes motivations à l’époque étaient de partir à Kairat qui était européen, d’où ma première motivation à signer là pour tout donner et être parmi les meilleurs de l’équipe afin de donner la possibilité à mes frères au Cameroun qui n’ont pas la possibilité d’avoir des opportunités de faire valoir le talent qu’on a tellement au Cameroun. C’est la raison pour laquelle mon agence et moi avons choisi de signer pour le Kairat que je ne vous présente plus.

Tu retrouves ton compatriote Macky Bagnack, comment se déroulent tes premiers mois dans ce paysage nouveau ?

Trouver mon compatriote Macky Bagnack a été un facteur très important pour mes premiers mois dans ce pays car il m’a montré tout ce qu’il connaît et m’a montré comment marcher, où et quand. Mes débuts n’ont pas été faciles car j’arrive en hiver, c’est mon agent et lui qui ont été les éléments clés de mes débuts là-bas.

 

Les perspectives d’avenir… 

Malgré des premiers pas appréciés, une première saison finalement entachée par une longue blessure dont tu t’es totalement remis aujourd’hui, quelle est ta situation avec le club Kairat Almaty ?

La situation reste la même avec le club. J’ai un contrat en cours et le club compte sur moi pour les échéances à venir.

Quelles sont tes ambitions à court terme ?

À court terme mes ambitions sont de revenir à mon meilleur niveau, vêtir la tunique de ma nation afin de la défendre avec le cœur.

Maintenant que tu es au top physiquement, quels sont les moyens mis en place pour que tu retrouves au plus vite ta dynamique prometteuse ?

Oui, en effet je retrouve une bonne santé physique grâce à mon club qui a mis à disposition tout le nécessaire (soins intensifs, rééducation intense) du début jusqu’à aujourd’hui, et même à distance le staff médical me suit régulièrement.

Des vues sur les équipes nationales du Cameroun ?

Bah oui. J’ai des vues sur l’équipe nationale, chaque footballeur rêve de porter le maillot de sa nation. Maintenant, rêver ne suffit pas, il faut tout donner pour mériter ce magnifique maillot.

Qu’est ce que le parcours de Lions Indomptables du Cameroun en Coupe du Monde a suscité en toi ?

Le parcours des Lions a suscité en moi de l’envie, la détermination de vouloir y arriver car malgré un mauvais départ nous avons rugi comme les Lions que nous sommes et avons tout donné pour la qualification qui malheureusement n’a pas été la nôtre. Je tiens au passage à saluer la compétition de mes confrères Nouhou Tolo et Christ Wooh qui ont été sans relâche, sans oublier Ngom qui a démontré que c’est pas parce qu’on est en bas (Championnat Camerounais) qu’on n’a pas de la matière grise chez nous, bravo à lui.

Les éliminatoires de la CAN-23 Maroc 2023 se poursuivent dès Mars 2023 et le Cameroun affrontera le Gabon. Quel message aimerais-tu envoyer au Selectionneur Guy Feutchine ?

Je dirai au sélectionneur Guy Feutchine que je suis régulièrement le parcours de l’équipe. Ayant conscience de la rude concurrence actuelle, je tiens tout de même à dire que j’ai des qualités pouvant aider la sélection et je suis prêt à répondre présent à n’importe quel moment où il fera appel à mes services.

Merci

 

959

By RK14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *