Un test IRM a récemment écarté 21 des 30 joueurs appelés chez les lions U-17 du Cameroun pour la préparation du tournoi UNIFFAC 2023 de la catégorie.

 

Ce nouveau scandale remet à la lumière du jour, l’éternel débat sur l’âge réel des joueurs camerounais en sélections jeunes. Pour le politologue Pr. Mathias Éric Owona Nguini, c’est le principal frein à l’éclosion des clubs camerounais à l’échelon continental.

 

Le Pr. Mathias Éric Owona Nguini a occupé par le passé la fonction de Président de la Commission d’Homologation et de Discipline au sein de la défunte Ligue de Football Professionnel du Cameroun. Il a été confronté de très près dans l’exercice de cette fonction, aux réalités de la double identité des footballeurs.

Lors de son passage sur le plateau de nos confrères de Canal 2 International dans l’émission Canal Presse du 04 décembre dernier, le Pr. Mathias Éric Owona Nguini s’est prononcé sur ce phénomène:

 

Vous ne pouvez pas construire une maison, la fondation est en terre battue et puis vous mettez le béton au dessus. Le problème que le Cameroun a depuis plusieurs années c’est la formation. Les questions de l’âge et de l’identification des joueurs sont un problème sérieux. Les joueurs ne jouent pas avec leur vrai âge et ça les rattrape. Il faut revoir ce système.

 

À quelques jours du début du tournoi UNIFFAC qualificatif pour la Coupe d’Afrique des Nations U-17 2023, le coach Jean-Pierre Fiala Fiala est contraint de recomposer en très peu de temps un nouvel effectif compétitif qui permettra au Cameroun peut-être de défendre son titre de champion en Algérie.

697

By FN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *