La cérémonie d’ouverture de la CAN Cameroun 2021 a été marquée par l’utilisation de la réalité augmentée. Une première lors d’une compétition en Afrique.

 

Invité par l’OCDE au déjeuner d’affaires African Sports Invest à Paris, Parlons Foot 237 a pu recueillir les propos de Fabien Mayer Managing Director de Leap Creative Studio en charge de la livraison des cérémonies d’ouverture et de clôture de la CAN Cameroun 2021.

Initialement, l’idée de l’utilisation de la réalité augmentée avec le lion au dessus du stade d’Olembe n’avait pas reçu l’avis favorable de la CAF, a confié Fabien Mayer. Mais grâce au soutien des autorités camerounaises, cette initiative va finalement être validée.

La volonté que j’avais c’était de montrer le Cameroun comme un pays précurseur en ajoutant la réalité augmentée pour la première fois dans un spectacle en Afrique. L’idée c’était d’avoir ce lion qui ne soit pas simplement en haut du stade. ll fallait qu’il descende aussi sur le terrain, qu’il soit intégré dans les chorégraphies et qu’il soit là pour veiller sur la compétition. On a dû forcer un peu le bonheur des gens à ce niveau là puisque les instances faîtières de la compétition nous ont envoyé un certain nombre de mails pour nous dire qu’ils ne croient pas en la réalité augmentée et qu’il faut l’abandonner. Mais avec la confiance que nous a accordé le Ministre des Sports et le Ministre des Arts, on a pu avoir cette réalité augmentée et le lion a vraiment marché.

 

Sur le coût global des cérémonies d’ouverture de la cérémonie.

Pour une CAN, Il faut débourser entre 3-5 millions € pour les cérémonies d’ouverture et de clôture. Des coûts exorbitants liés entre autres à l’importation d’une grande quantité de matériel non disponible au Cameroun. Fabien Mayer se réjouit néanmoins d’avoir pu compter majoritairement sur une main d’oeuvre locale. Sur les 840 personnes accréditées pour la cérémonie d’ouverture, 791 provenaient du Cameroun.

 

Les éléments à améliorer pour les prochaines échéances sportives.

Tout n’a pas été simple pour Leap Creative Studio qui a également dû faire face à de nombreuses difficultés. Parmi elles, la gestion des problèmes à la dernière minute. Pour Fabien Mayer, cette méthode de travail entraine une hausse importante de coûts qui peut être facilement évitée si le comité local d’organisation procède un peu plus par anticipation.

Leap Creative Studio aura peut-être l’opportunité une nouvelle fois de démontrer tout son savoir-faire au Cameroun lors des Jeux Islamiques 2025.

1208

By FN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *